Statut de Bouddha ventre paume de main ouverte vers le ciel accueil des émotions vivre avec passion : guide pratique pour équilibrer son chakra sacré joie de vivre optimisme confiance en la vie plaisir gaieté deuxième chakra svadhisthana orange pierres cristaux lithothérapie huiles essentielles
Développement personnel / Rééquilibrage énergétique

Vivre avec passion : Guide pratique pour équilibrer votre Chakra Sacré

A l’occasion de l’arrivée du printemps, qui est souvent synonyme de renaissance et de nouveaux projets, le chakra sacré est en pleine effervescence car il est le berceau de la créativité.

Au courant de cet article, je vous expliquerai comment vous pouvez l’utiliser pour faire naître de nouvelles idées et démarrer de nouveaux projets.

Faisons connaissance avec le Chakra Sacré

Le deuxième chakra s’appelle le chakra sacré ou « Svadhisthana » en sanskrit.

Pour vous expliquer son rôle et comment faire pour le débloquer, je vais d’abord mentionner des petites phrases que l’on dit sans même y prêter attention.

Quand ce chakra fonctionne bien on va dire : « je le sens dans mes tripes », « je suis dans le flux », « je suis en joie », « je suis comblé ».

En revanche, quand ce chakra est bloqué, on dira : « j’ai la boule au ventre », « j’ai l’estomac noué ».

Sa couleur associée est l’orange, une couleur chaude et joyeuse.

Ce chakra se situe dans le bas-ventre, à 2 cm sous le nombril.

L’élément associé à ce chakra est l’eau.

Le sens associé à ce chakra est le goût.

A quoi sert le chakra sacré ?

Alors que le chakra racine était celui de la sécurité, la confiance en soi et l’enracinement, ce chakra est celui de l’être profond. Le chakra sacré est celui de « qui je suis » au fond de moi-même.  Pour cette raison, on utilise fréquemment l’expression de « savoir ce que quelqu’un a dans le ventre ».

Sur la fondation stable posée par le chakra racine, le chakra sacré est le centre de nos émotions et de la créativité. C’est un peu notre enfant intérieur. On « rit à ventre déboutonné » lorsque le chakra sacré fonctionne bien.

En d’autres termes, le chakra racine vous pousse à rester avec votre tribu par sens du devoir et pour votre sécurité, alors que le chakra sacré lui, vous pousse à côtoyer d’autres personnes par plaisir.

Vous mangez, non pas pour survivre comme avec le chakra racine, mais pour apprécier le goût, l’odeur, la couleur et la diversité de ce que vous mangez.

Alors que le chakra racine va unir deux êtres pour la survie de l’espèce, le chakra sacré vous procure le plaisir sensuel et une intimité déconnectés du besoin primaire de survie de l’espèce. Dans cette zone, vous éprouvez des sensations viscérales, des sensations intenses physiquement et émotionnellement. Mais ne vous méprenez pas : les sensations intenses peuvent être agréables, mais parfois aussi moins agréables (douleurs lombaires, contractions d’accouchement…).

L’utérus étant situé dans cette zone, il est logique que la créativité, la gestation de projets et les fluides corporels (mais aussi l’eau) soient associés à ce chakra.

Entre 0 et 7 ans, l’enfant bâtit sa sécurité intérieure et affective, mais aussi la sécurité de ses relations avec son environnement (influence du chakra racine). Entre 8 et 14 ans, l’enfant va commencer à découvrir seul les joies du monde et gagne en liberté et en autonomie (influence du chakra sacré).

En synthèse, le chakra sacré est celui de la joie, du plaisir, du mouvement. C’est le souffle de vie, la fraîcheur et la spontanéité de votre enfant intérieur, une force créatrice qui vous donne la joie d’être en vie.

chakra sacré 
statut de Bouddha
décor orange
main ouverte sur le ventre
fleurs offrandes

Que se passe-t-il quand ce chakra est bloqué ?

Comme tous les chakras, il peut être faible ou abîmé, ou à l’inverse, être surdéveloppé. Nous parlerons ici de déséquilibre pour englober les deux notions.

Quand ce chakra ne tourne pas harmonieusement, la vie n’a rien d’amusant ou de perspectives réjouissantes. Vous êtes déprimé, vous vous sentez à plat, votre vie entière est placée sous le signe du travail.

Concrètement :

Vous donnez le sentiment d’être froid et distant. Vous n’appréciez plus les rencontres avec vos amis et votre famille, et les rapports sexuels sont une corvée supplémentaire dans votre TO-DO. Vous préférez décliner des invitations pour pouvoir rester seul(e).

Vous n’aimez pas votre corps : il est trop rond, trop maigre… Vous en avez honte et vous préférez ne pas vous en servir. D’ailleurs, vous ne bougez pas beaucoup et le sport n’est pas un loisir.

Cependant, si ce chakra est surdéveloppé, vous pourrez aussi ressentir l’inverse : vous êtes lancé(e) dans une quête effrénée de plaisir, pouvant aller jusqu’à l’égoïsme. Vous pouvez être accroc aux sensations physiques : vous mangez trop, buvez trop, consommez des narcotiques, vous dépensez trop, vous changez constamment de travail, de conjoint ou de lieu de vie.

En conséquence, le déséquilibrage de ce chakra est responsable de restrictions, de frigidité, d’anorexie ou de boulimie.

Un phénomène fréquemment observable en cas de chakra sacré bloqué

Il se passe un phénomène que j’ai fréquemment pu observer chez les personnes qui ont un chakra sacré qui fonctionne mal.

Le déséquilibre du chakra sacré engendre une panoplie de comportements compulsifs, reflétant une lutte interne pour gérer nos émotions. Décryptons ces signes subtils et leurs implications sur notre bien-être.

La difficulté à gérer ses émotions comme préalable aux comportements compulsifs

C’est la première étape : la personne a de grosses difficultés à gérer ses émotions (rappelez-vous, il s’agit du chakra lié aux émotions). La moindre émotion difficile (colère, rancœur, culpabilité…) la place dans un état extrême, avec la boule au ventre. Par exemple, dès que quelqu’un vous dit un mot de travers, ce sera un véritable tsunami émotionnel.

Une personne dans cet état va remettre son identité en question (« Pourquoi il m’a dit ça ? », « S’il m’insulte, c’est que je suis nul »). Non !

En réalité, quand ce chakra circule correctement, si quelqu’un vous insulte, vous n’allez pas vous dire : « je suis nul ». Vous allez vous dire : « C’est quoi son problème à lui ? ».

Si vous vous remettez en question, cela veut dire que votre identité dépend du regard de l’autre.

C’est un signe que ce chakra est bloqué, qu’il ne circule pas correctement.

Et la personne dans cet état va soudainement aller chercher à l’extérieur le moyen d’éteindre le feu de ses émotions. Cela mène inévitablement à la compulsion.

Les comportements compulsifs pour éteindre le feu de ses émotions

La personne va chercher à se faire aider à l’extérieur pour se remplir énergétiquement parlant.

Quelle est la cause de cette tendance à la compulsion ?

Quand une personne a son deuxième chakra qui est bloqué, au niveau du ventre, ça s’ouvre comme un puits. Et toutes les énergies se trouvant dans son champ énergétique vont s’engouffrer dans ce puits. Son corps n’aura de cesse de dire : « Remplis-moi ! Remplis-moi ! ».

Donc, on comprend pourquoi une personne qui a le deuxième chakra trop ouvert ou trop fermé a besoin, justement, de se remplir. D’alcool, de médicaments, de sexe, de drogue, d’amis (regardez les personnes qui collectionnent les amis Facebook, ou font tout pour avoir des followers sur Instagram ou Tik Tok…)… Elles veulent se remplir d’amour (« Aimez-moi ! Aimez-moi ! »). Tout ce remplissage qui vient de l’extérieur, en réalité, est une façon de tromper son corps et de lui dire : « Regarde, finalement, je ne suis pas si nul que ça, parce que j’arrive à me remplir ».

Même en admettant que vous arriviez à bien gérer votre mental et vos pensées, avec un deuxième chakra déséquilibré, vous ne pourriez pas vous empêcher d’avoir cette pulsion de vous remplir sans cesse. Ce phénomène se nomme le « craving ». Energétiquement parlant, tout crie « Remplis-moi ! Remplis-moi ! », et cela donne lieu à la boulimie et avec l’envie de se remplir, se remplir, se remplir.

Ça peut donner également la restriction, c’est-à-dire l’effet inverse – avec l’anorexie – car le chakra va basculer de temps à autres et se refermer, s’ouvrir, se refermer, s’ouvrir, etc.

Lorsque le chakra sacré est déséquilibré, on va sans cesse osciller entre « trop, trop, trop » et « trop peu, trop peu, trop peu ».

Par exemple : « Oh, trop de nourriture ! Je culpabilise, c’est pas bien ce que j’ai fait. Alors, pas du tout, pas du tout, pas du tout. »

Les maladies associées à un déséquilibre du chakra sacré

Comme le chakra sacré est responsable de nous connecter à notre créativité et à notre être viscéral et qu’il est situé dans le bas-ventre, tous les petits bobos ou maladies survenant en rapport avec cette zone-là, ont un rapport direct avec le deuxième chakra : problème de vessie, de reins, d’ovaires, de testicules, problème à l’utérus, les intestins, mais aussi les fluides corporels.

Il y a une forte corrélation entre chakra sacré, le syndrome prémenstruel (SPM) et les cystites.

Au contraire, que se passe-t-il quand ce chakra fonctionne bien ?

Quand il circule bien, cela va donner l’optimisme, un sentiment de joie, d’énergie. On a du plaisir à faire les toutes petites choses de la vie quotidienne, tel un enfant qui s’émerveille de tout. On éprouve de l’enthousiasme pour la nouveauté, qui ne nous épuise pas mais nous galvanise.  

Concrètement :

La vie vous semble fluide et facile. Vous êtes créatif et préparez un dîner improvisé entre amis avec les restes du frigo de façon tout-à-fait naturelle et originale.

Votre style vestimentaire peut être osé et original également.

Vous aimez agrémenter votre intérieur avec des couleurs, des fleurs coupées ou des plantes.

Même si vous n’avez pas les talents de Van Gogh ou de Jimmy Hendrix, vous appréciez créer de vos mains : peindre, faire de la musique, dessiner, bricoler etc. Visiter les galeries d’art ou toute autre activité artistique intensifie votre quotidien.

Vous êtes à l’aise dans votre corps. A l’heure du déjeuner ou le soir après le travail, vous aimez pratiquer une activité sportive ou prendre le temps de vous promener.

Vos phrases : « je peux me fier à mon instinct», « mon système digestif inférieur fonctionne bien », « les phases de la lune m’affectent », « j’aime faire preuve de spontanéité », « il m’est facile de m’enthousiasmer et de laisser libre cours à ma créativité », « j’apprécie de me faire toucher et masser », « j’aime être dans l’eau ou à proximité de l’eau», « j’aime me servir de mes mains», « j’ai des hobbies et des projets en cours qui m’apportent du plaisir », « je bois beaucoup d’eau », « les émotions fortes sont formidables, elles font partie de la vie », « j’aime le sexe », « la vie est amusante et sinueuse », « je suis parfois espiègle ».

Quelles sont les causes d’un chakra sacré abîmé ?

La faiblesse d’un chakra sacré peut avoir plusieurs explications.

En particulier, vous pouvez être très occupé (et/ou préoccupé) et ne plus avoir assez d’énergie pour les besoins « non fondamentaux ». Cela peut arriver en cas de charge de travail importante, de déménagement, de l’arrivée d’un bébé ou de bouleversements familiaux. Si vous dormez mal ou que vous vous sentez à plat, le quotidien sera d’autant plus difficile à gérer car vous déployez déjà une très grande quantité d’énergie à faire face à ces évènements.

Il se peut aussi que vous évitiez des occasions de ressentir de la joie et de vous détendre, consciemment ou non. Ces schémas répétitifs sont souvent liés à des paroles prononcées par des figures d’autorité – parents, enseignants, supérieurs hiérarchiques – qui vous ont dit « d’arrêter de vous amuser » et de « travailler ». Ce faisant, ils ont pu réprimer votre capacité naturelle à éprouver de la joie, car une fois intégrées, ces paroles deviennent les vôtres.

En outre, tout événement de nature traumatique peut affecter le chakra sacré (de l’enfant comme de l’adulte). Ce sont des émotions réprimées ou « non vécues » qui restent bloquées dans cette zone (colère ou chagrin suite à une séparation, etc). L’évènement traumatique le plus grave pour le chakra sacré reste l’abus sexuel, qui peut gravement entamer l’aptitude d’un individu à ressentir (des émotions, des sensations physiques, etc).

Enfin, certaines personnes ont un chakra sacré faible car elles ont honte de leur corps : elles n’aiment pas leur silhouette. Dans l’enfance, peut-être leur a-t-on inculqué que le sexe est sale, ou qu’on les a couvertes de honte pour avoir fait pipi au lit par exemple. Peut-être ont-elles également été ridiculisées sur leurs performances physiques (cours de sport, etc).

Que peut-on faire pour équilibrer ce chakra ?

Explorons ensemble des solutions pratiques pour rétablir l’harmonie du chakra sacré. De la méditation à l’utilisation d’huiles essentielles, découvrez des techniques éprouvées pour éveiller votre créativité et retrouver la joie de vivre.

Nourrir son chakra sacré avec la couleur orange

Pour soutenir l’activité de ce chakra, vous pouvez manger tous les aliments de couleur orange !

Etonnant mais très efficace, concentrez-vous sur une palette d’orange avec les poivrons, tomates, piments, potirons et potimarrons, patate douce, ginseng, carottes, papayes, goyaves, melons, pomelos, kakis, mandarines, courges, physalis, pêche, nectarine, et… Les oranges, bien sûr !

Pensez aussi aux épices (curcuma, coriandre moulue, paprika… mais aussi Maca du Pérou, Ashwagandha…) et aux légumes fermentés, qui sont excellents pour la flore intestinale. Etant alsacienne, je vous conseillerais bien évidemment la choucroute 😊, mais aussi le kimchi et tous autres aliments fermentés : thé (kombucha), kéfir de lait et kéfir de fruits, etc.

Plus généralement, tous les aliments comportant beaucoup de vitamine B12, de fer et de bêta-carotène sont les bienvenus pour nourrir le chakra sacré : matcha, asperges, quinoa…

Sur le plan énergétique, le chakra sacré étant associé au goût, savourez chaque bouchée de ces aliments et prenez-y du plaisir pour déguster en pleine conscience… Et pour améliorer votre digestion ! Et n’oubliez pas l’eau, qui soutient activement l’action du chakra sacré.

Exercices de respiration ou « pranayama »

Il existe une respiration excellente nous venant du yoga pranayama, pour combler le vide et faire circuler le chakra sacré normalement.

Je vous explique dans cette vidéo comment faire :

Exercice énergétique de visualisation

Pratiquons !
Placez une main sur le front, et une main sur le bas-ventre. Fermez les yeux.
Visualisez une balle de couleur orange naissant sous la main placée sur le front.
Déplacez cette balle lentement et visualisez comme elle descend le long de votre bras Elle travers les épaules et descend le long de l’autre bras, jusqu’au bas-ventre.
Visualisez comme elle nourrit votre chakra, comme elle lui apporte de la chaleur.
Réitérez cette visualisation au moins 3 ou 4 fois.

A quoi ça sert cet exercice ?

Il vise à ralentir les élucubrations du cerveau, et à combler le vide situé dans le bas-ventre.

En d’autres termes, on enlève le trop-plein situé en haut et on le déplace pour nourrir le « trou » qui est en bas.

On met le mental sur pause pour se reconnecter à son corps.

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, vous pouvez demander à une personne « divine » de vous donner l’énergie pour remplir cette balle : une grand-mère décédée, un ange gardien, un astre…

C’est une forme de prière, et la prière étant fortement capteur d’énergie, cela augmentera les bienfaits de l’exercice.

Postures de yoga

Je vous propose 2 postures de yoga pour stimuler le chakra sacré : le demi-pont et la chandelle.

Lorsque vous les pratiquerez, pensez à bien relâcher le ventre : à l’inspire, il est gonflé au maximum, et à l’expire, il est tout mou. Pensez bien à respirer très calmement.

Thérapie sonore

Si l’on veut aider à harmoniser ce chakra, on peut faire vibrer son corps sur la note de musique associée au chakra sacré, qui est le « ré », tout en prononçant la lettre « O ». Il y a aussi un mantra que l’on peut chanter sur cette note, qui est le « VAM ».

Alors non, ce n’est pas du chant au sens de la Star Academy 🤣​ mais plutôt de la vibration interne qui permet de rééquilibrer la résonance entre les organes, sur le principe de la biorésonance.

Vous pouvez également écouter les sons du bol tibétain, dont la fréquence fera beaucoup de bien au deuxième chakra.

Utiliser des pierres pour équilibrer le chakra sacré

Toutes les pierres oranges soutiennent l’activité du chakra sacré.

On trouvera dans cette catégorie, par exemple, la cornaline, l’ambre et la calcite orange à laquelle je fais référence dans cet article.

Donc dans le doute, fiez-vous à la couleur mais plus encore, fiez-vous à votre intuition. Vous n’avez pas besoin d’acheter toutes ces pierres. Rendez-vous dans une boutique spécialisée et laissez la pierre vous appeler ; parait-il que c’est elle qui choisit son propriétaire !

Portez-la dans votre poche ou posez-la directement sur le ventre lorsque vous avez l’estomac noué.

Trouver de la joie dans l’eau

Etant donné que ce chakra est associé à l’eau et au cycle de la lune, et que notre corps est composé à 70% d’eau (voire davantage chez l’enfant), nous entretenons avec l’eau un lien ancestral.

Essentiel à la vie, l’eau est magique et extraordinaire. Sans elle, les plantes ne pourraient naître, et l’être humain serait voué à la disparition.

En psychologie, l’eau peut représenter nos émotions, ce qui est à nouveau, connecté à notre chakra sacré.

Concrètement :

Nagez, si possible dans un plan d’eau naturel, surfez si vous en avez la possibilité, promenez-vous au bord d’une rivière…

Mais aussi, donnez à manger aux canards dans leur mare ou sautez dans les flaques d’eau avec vos enfants !

Vous pouvez prendre un bain, dans lequel vous pourrez également ajouter des huiles essentielles que je détaille ci-dessous. Sous la douche, soyez attentif à la sensation de l’eau sur votre peau, à la manière dont elle s’écoule et ruisselle. L’eau est par ailleurs un excellent moyen de nettoyer son aura.

Utiliser des huiles essentielles et massez-vous

Vous pouvez aussi faire des bains ou des massages (partout, mais particulièrement sur le ventre) avec des huiles essentielles.

Pour un bain, utilisez par exemple 2 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang, 1 gouttes de gingembre et 3 gouttes de santal.

Les massages sont essentiels car ils nous font ressentir chaque partie de notre corps. On se donne de l’amour et de la bienveillance, et c’est beaucoup plus agréable de se chouchouter ainsi qu’en faisant un check-up complet chez le médecin !

Et encore plein d’autres pistes pour équilibrer son chakra sacré

Tout ce qui va vous remplir de joie va venir nourrir votre chakra sacré. Ici, les possibilités sont quasiment infinies et dépendent vraiment de « ce qui vous remplit » !

Observez la lune, qui symbolise le mouvement perpétuel…

Faites l’amour, amusez-vous et regardez des films drôles, retrouvez des moments de complicité avec vos proches, faites une activité que vous aimez, voire qui vous replonge en enfance (qui n’aime pas manger la pâte à gâteau crue directement du saladier, avec les fouets du mixer en guise de « glace » ? 😉), jouez avec des animaux, lancez-vous enfin dans la rédaction de ce roman ou dans ce cours de peinture…

Profitez de la vie et affichez régulièrement dans votre maison des lieux qui vous inspirent (sur le frigo, sur votre bureau…). Ne réservez pas les bougies ou les jolis sets de vaisselle pour les grandes occasions, profitez-en pour votre propre plaisir !

Les possibilités sont infinies !

Conclusion

Le chakra sacré offre un chemin vers la créativité et la joie profonde. En cultivant une connexion avec ce centre énergétique, nous embrassons la magie de la vie et découvrons un univers infini de possibilités. Libérez votre potentiel créatif et laissez briller la lumière de votre être intérieur.

Et vous, comment nourrissez-vous votre joie de vivre et votre chakra sacré ?

Partagez votre expérience dans les commentaires pour un melting-pot d’idées réjouissantes ! 😊

Si vous avez aimé cet article ou si vous pensez qu'il pourra aider quelqu'un, vous êtes libre de le partager :)

Commentaires

Jhon
à

Hello this blog is very good, i like it.



Annick
à

J’adore tous ces conseils, mille mercis de nous « ouvrir les chakras » comme le dit l’expression populaire !



Julia
à

Le lien que tu fais entre l’eau, les émotions et le chakra sacré est fascinant ! Tout commence à faire sens, merci beaucoup pour les explications !



    à

    Bonjour Julia,
    Merci pour ton retour ! 🙏
    Avec le premier chakra, nous avons vu le lien avec la terre avec la notion d’enracinement ; le chakra sacré est, pour sa part, relié à l’eau avec la notion de flux. Tous ceux qui suivent ont chacun leur élément associé et lorsque l’on explique les liens, tout devient parfaitement cohérent.
    N’hésite pas à me poser tes questions, je serais ravie de pouvoir y répondre ! ​😊​



Adeline
à

Très intéressant, je connaissais peu les chakras de manière générale, mais aujourd’hui je me rends compte à quel point il est essentiel d’en prendre soin.
Merci Ana pour ce bel article, très complet au demeurant !
Je vais essayer de mettre en pratique la respiration que tu proposes.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Origami Mama

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

OfferT

Vous êtes libre de télécharger gratuitement l'e-book

"5 astuces pour une Maison Propre et Rangée 

en Toutes Circonstances"

SANS y passer des heures au carré

Retrouvez du temps pour ce qui compte 💖