Cultivez votre abondance intérieure et attirez la prospérité dans votre vie croyances limitantes développement personnel et spirituel coccinelle photo macro épi de blé chance succès rouge et or
Développement personnel

Cultivez votre abondance intérieure et attirez la prospérité dans votre vie

Comment attirer la prospérité dans sa vie ? Vaste question, me direz-vous… Se détacher de vos croyances limitantes est la clé !

La quête de l’abondance est une démarche personnelle passant par une exploration profonde de soi-même. Dans cet article, nous donnerons des pistes pour vous détacher de vos croyances limitantes, cultiver une mentalité d’abondance, attirer la prospérité, et harmoniser nos énergies intérieures.

Qu’est-ce que l’abondance ?

Tout d’abord, qu’est-ce que l’abondance ? Cette question peut paraître étonnante mais en réalité, il y a beaucoup de confusions sur sa signification.

En effet, il n’est pas nécessairement question d’argent.

 « Vivre une vie riche » ne signifie pas « être riche ». Et comme on le sait, « être riche » ne signifie pas non plus « être heureux ».

Alors, qu’est-ce que l’abondance ?

Dans ma perception, l’abondance se caractérise par le fait d’attirer à soi des situations de vie qui nous remplissent, nous font vibrer, nous émeuvent, nous touchent, nous mettent en joie, nous rendent heureux. Et cela peut se décliner sur différents plans : abondance matérielle et financière, abondance relationnelle, abondance spirituelle…

Pour cette raison, je n’affectionne pas le terme de « réussir sa vie ». La vie n’est pas un objectif à atteindre, et ce serait très réducteur de ramener la vie uniquement à un aspect financier. C’est bien le chemin sinueux que l’on prend qui va alternativement nous surprendre, nous dégoûter, nous passionner, nous mettre en joie… Qui sera riche d’enseignements. Riche en expériences. Riche, tout simplement.

Comprendre la mentalité d’abondance

Beaucoup commettent l’erreur de commencer une action, de démarrer un projet, bref, de semer une graine, dans l’espoir que celle-ci germe et leur procure de l’abondance dans l’un des aspects que j’ai évoqués tout-à-l’heure.

Comme j’aime à le dire, cela revient à jeter une graine sur un sol non préparé (je le développe dans mon article L’astuce méconnue pour définir et enfin appliquer ses bonnes résolutions). Pour cultiver l’abondance, encore faut-il créer un cadre favorable à son apparition.

Etape 1 : S’aimer inconditionnellement

L’acceptation de soi est le socle sur lequel repose l’abondance. Pratiquer l’amour-propre inconditionnel ouvre la voie à une relation plus profonde avec soi-même et crée un terrain fertile pour la manifestation de la prospérité.

Oser être soi va au-delà de la simple estime de soi : c’est une profonde reconnaissance et acceptation de toutes les facettes de votre être (et c’est l’essence même d’Origami Mama !).

Cela signifie regarder et accepter ses qualités, mais aussi ses défauts. On ne regarde ici pas simplement le reflet de soi-même que l’on donne aux autres (l’image que l’on renvoie). On se regarde de l’intérieur.

Voici très brièvement pourquoi cette pratique est cruciale pour créer un terrain fertile à la prospérité :

Les jugements extérieurs ne vous affectent pas

S’aimer inconditionnellement signifie embrasser toutes vos qualités, forces, faiblesses, et même vos imperfections. En acceptant totalement qui vous êtes, vous construisez une base solide de votre être qui ne dépend pas des jugements extérieurs.

Vous augmentez votre confiance en vous

L’amour-propre inconditionnel renforce la confiance en soi. En reconnaissant votre propre valeur indépendamment des réussites ou des échecs que vous avez pu expérimenter, vous développez une foi intérieure qui devient un catalyseur pour prendre des initiatives et saisir des opportunités.

Vous renforcez votre résilience

L’amour-propre inconditionnel renforce la résilience face aux défis. Plutôt que de vous laisser décourager par les revers, vous développez une capacité à rebondir et à apprendre de chaque expérience.

En conclusion, s’aimer inconditionnellement est un acte puissant qui crée un terreau fertile pour la prospérité. Plutôt que de se concentrer sur vos peurs ou vos limites, vous adoptez une attitude positive qui attire naturellement l’abondance dans votre vie. En développant cette relation profonde avec soi-même, vous ouvrez la porte à une vie abondante, épanouissante et alignée avec vos véritables aspirations.

Etape 2 : Éliminer les croyances limitantes 

Pour attirer l’abondance, il est essentiel de déceler quelles sont vos croyances limitantes qui pourraient entraver notre chemin, les reconnaître et s’en libérer.

Mais que sont, au juste, les croyances limitantes ?

Il s’agit d’un ensemble de jugements que vous portez sur vous-même, sur autrui ainsi que sur le monde qui vous entoure, et qui déforment la réalité.

Comment apparaissent les croyances limitantes ?

Dans la vie, nous jouons tous des rôles : le rôle du gentil, du méchant, de la personne responsable, du boute-en-train… Et ce n’est pas anormal en soi. La plupart des personnes vivent de l’image qu’elles donnent d’elles-mêmes, en pensant que cette image qu’elles renvoient, est celle de leur personne. Ce n’est pas le cas, c’est un simple aspect de soi que l’on fait voir aux autres. Parfois, on oublie tellement sa véritable nature que l’on finit par y croire soi-même.

Il est nécessaire de comprendre que nous passons continuellement de rôle en rôle.

Pour évoluer et s’éveiller à sa propre nature, il faut être naturel, soi-même, être tout simplement authentique à l’intérieur de soi – s’aimer inconditionnellement.

Dans le cas contraire, le phénomène suivant se répètera sans cesse (mais seuls ceux qui veulent l’observer pourront le déceler) :

  • Une situation se produit : cette situation peut être extérieure (comme une personne par exemple) ou intérieure (comme une émotion, une pensée…) ;
  • Se produit alors chez la plupart d’entre nous une réaction émotionnelle ou une série de pensées ;
  • Suite à cela, l’attitude que l’on adopte vers l’extérieur change.

Et pour beaucoup d’entre nous, cela nous paraît tout-à-fait normal. « C’est la vie », « C’est comme ça », « Je suis comme ça » seront des formules affectionnées. Sauf qu’il s’agit d’une illusion.

Prenons un exemple pour illustrer ce qui se passe réellement.

Une situation me met en colère. Se produit alors de façon instantanée un phénomène, qui est celui de l’apparition des croyances limitantes. Et les émotions, pensées, réflexions, et attitudes qui viennent après ne sont pas liées à la situation en elle-même, mais à ces croyances limitantes à travers lesquelles je me regarde à présent, je regarde la vie et j’interprète cette première situation. Jusqu’au jour où je me libère de mes croyances limitantes.

En réalité, ce ne sont pas les évènements qui conditionnent notre façon d’être ou de penser, mais les jugements (souvent) faux que l’on porte sur une situation.

Les croyances limitantes sont comme un filtre placé devant nos yeux pour nous faire voir une situation à travers un prisme particulier.   

Observez combien de fois nous regardons les situations nouvelles en fonction des évènements passés, et qui ne nous ont pas éveillés : « C’est toujours pareil », « C’est toujours la même chose », « C’est toujours la même histoire ». Ces nouvelles situations ont renforcé nos croyances limitantes, et nous ont conditionnés d’autant plus. Mais le principe reste que ce ne sont ni autrui ni les situations auxquels nous réagissons, mais aux jugements que nous portons sur les autres et les situations.

En psychologie, on appelle cela les « projections » que nous faisons de nous-mêmes sur les autres et sur les situations. On remarque ou on réagit à quelque chose chez l’autre que l’on n’aime pas chez soi. Ce ne serait pas très grave si c’était positif et que ça nous rendait la vie plus belle. La réalité est pourtant l’inverse.

Quelques exemples de croyances limitantes

Par exemple, si votre souhait est l’abondance financière, voici quelques phrases que vous pourriez avoir intégrées sans jamais les avoir remises en question :

  • « L’argent est la racine de tous les maux » : Cette croyance provient souvent d’une interprétation incorrecte d’une citation biblique (Timothée 6:10). Elle suggère que l’argent est intrinsèquement mauvais, plutôt que de souligner que l’amour excessif de l’argent est source de problèmes.

  • « Les riches sont malhonnêtes, égoïstes et cupides », « L’argent change les gens » : Ces idées reçues généralisent en présentant les personnes fortunées comme égocentriques et uniquement préoccupées par leur propre intérêt, occultant les nombreux philanthropes et entrepreneurs sociaux qui contribuent positivement à la société. Y a-t-il eu des études à ce sujet ? Peut-on démontrer scientifiquement ces propositions ? Il existe probablement des personnes riches malhonnêtes, mais il existe également nombre de personnes aux revenus plus modestes tout aussi malhonnêtes.

  • « Il faut être né riche pour devenir riche » : Cette croyance limite les opportunités en suggérant que l’ascension financière est réservée à ceux qui ont déjà une situation financière favorable, négligeant les nombreux exemples de réussites issues de milieux modestes.

  • « L’argent ne fait pas le bonheur » : Souvent utilisée pour souligner l’importance des relations et du bien-être émotionnel, il s’agit pourtant bien d’une croyance limitante minimisant le rôle crucial que l’argent joue dans la satisfaction de nos besoins fondamentaux et dans la création d’opportunités.

  • « L’argent est tabou » : Cette façon de penser très répandue dans l’hexagone inhibe les discussions sur les finances personnelles, rendant ainsi difficile l’apprentissage et le partage d’informations utiles pour gérer efficacement ses ressources financières.

  • « Gagner de l’argent est difficile » : Cette croyance limitante a la peau dure et décourage beaucoup d’entre nous de poursuivre ses rêves (et des opportunités financières), nous persuadant qu’obtenir des gains financiers significatifs est une tâche ardue, voire impossible, alors qu’il existe des milliers d’exemples inverses de par le monde.

  • « Les personnes pauvres sont paresseuses » : Cette croyance simpliste associe la pauvreté à la paresse, ignorant les nombreux facteurs systémiques et les obstacles auxquels peuvent être confrontées certaines personnes.

Inconsciemment, ces croyances peuvent vous amener à éviter la recherche de la prospérité financière, soit par peur des complications qu’elles pourraient entraîner, soit par l’image sociale que vous avez peur de dégager.

Comment se libérer de ses croyances limitantes ?

En commençant par s’aimer soi-même inconditionnellement, comme évoqué plus haut, on arrive à voir en soi et accepter ses qualités, mais aussi ses défauts.

Beaucoup d’entre nous ne nous aimons pas assez, même pour apprécier nos qualités. Les exemples de minimisations de celles-ci sont nombreux, et en particulier chez les femmes.

« – Tu as fait un super travail ! C’est clair, précis et ordonné, et tout cela en un temps record, bravo ! Sans ton intervention, nous n’aurions pas bouclé dans les temps !

– Oh non, tu exagères, ce n’est trois fois rien ! C’est normal de s’entraider ! J’ai juste fait 2-3 ajustements. »

Cet exemple met en scène une femme qui n’apprécie pas suffisamment ses qualités pour reconnaître de façon franche et sincère la qualité de son travail réalisé. Se mettent alors en place des croyances limitantes qui pourraient être les suivantes : « il est naturel, pour une femme, d’être précise et ordonnée », « il est normal, pour une femme, d’aider les autres, quitte à se sacrifier », « les personnes reconnaissant ouvertement leurs qualités sont prétentieuses », « il faut faire preuve d’humilité et de modestie pour être accepté en société » etc.

Et la réaction de cette femme pourra éventuellement l’amener à ne pas se voir choisie pour une promotion, se voir passer une augmentation sous le nez, etc.

Il faut donc remarquer ses qualités, ses défauts et ses croyances limitantes.

Pour chaque défaut, répétez-vous avec bienveillance et sans animosité : « ça, je veux le changer ».

Lorsque l’on est dans cette dynamique d’aimer ses qualités et de changer petit à petit ses défauts, on est dans l’acceptation de soi et dans l’amour de soi.

A ce stade, vous devez vous dire : « N’est-il pas égocentrique de ne parler que de l’amour de soi ? »

Non, car le chemin vers la libération de ses croyances limitantes ne peut commencer que par l’égo, par soi. Personne ne peut commencer le chemin ailleurs. Cette proposition va à l’encontre des enseignements de la plupart des religions, qui imposent souvent un sacrifice de soi afin d’aider les autres. Or, ce faisant, nous négligeons notre propre personne, ce qui amène aux croyances limitantes. Il faut commencer par la connaissance de soi, en positif et en négatif, l’accepter et transformer le négatif. Alors, nous sommes bienveillants avec soi et avec les autres, et nous pouvons réellement se mettre au service des autres.

Appliquer ce principe est une clé importante de la libération des croyances limitantes. Il faut commencer par s’aimer soi-même ; tant que l’on ne s’aime pas soi-même, on ne peut pas étendre cet amour aux autres.

Etape 3 : S’entourer de vibrations positives

Il faut distinguer ici deux types de vibrations :

  • Ses propres vibrations ;
  • Celles de son entourage.

Concernant le premier point, vous pouvez augmenter votre taux vibratoire à nouveau en vous témoignant de l’amour. Accepter et aimer inconditionnellement qui vous êtes réduit le stress lié aux comparaisons constantes et à la quête inatteignable de la perfection. Un esprit moins stressé et moins anxieux est plus réceptif à la manifestation de l’abondance.

Pourquoi ? Parce que le stress et l’anxiété libèrent une hormone nommée « adrénaline ». L’ocytocine, la sérotonine et la dopamine sont des hormones extrêmement timides, et ne peuvent pas être libérées lorsqu’est libérée l’adrénaline. Or, ces hormones jouent un rôle fondamental dans notre capacité à lâcher-prise, à aimer et à être aimé. Elles sont indispensables au bonheur et à la détente.

Lorsque vous cultivez l’amour-propre inconditionnel, vous vous alignez avec des vibrations hautes et des énergies positives. Cette harmonie intérieure crée un état d’ouverture, permettant à l’abondance de circuler librement dans votre vie.

Mon conseil : faites le tri dans vos comptes Facebook, Instagram, Twitter et autres réseaux sociaux. Arrêtez de suivre les comptes qui vous font culpabiliser d’être vous-même, avec vos qualités et vos défauts. Lorsque l’on rentre dans une dynamique négative, les vibrations que nous émettons sont basses et dérèglent non seulement le fonctionnement de l’ensemble de nos organes (c’est ce que l’on appelle la biorésonance) mais aussi notre champ énergétique, qui s’en trouve très affaibli.

Donc positivez, faites du ménage dans vos comptes et suivez les comptes qui vous élèvent et donnent de la motivation et du courage.

Concernant les vibrations de votre entourage, il convient de noter que l’énergie que nous absorbons de notre environnement influence notre propre énergie. Lorsque vous vous aimez inconditionnellement, vous êtes plus enclins à attirer des relations positives et bienveillantes.

Mon conseil : Acceptez-vous et entourez-vous de personnes, de lieux et d’activités qui vous mettent en joie, qui vous font oublier le temps. Ceux-ci émettent des vibrations positives, favorisant ainsi l’éclosion de l’abondance dans votre vie.

S’il ne fallait retenir qu’une phrase de cette première partie dédiée à la compréhension de la mentalité d’abondance, ce serait celle-ci :

S’aimer inconditionnellement, se détacher de ses croyances limitantes et s’entourer de vibrations positives sont les piliers du développement d’une mentalité d’abondance.

Le sol étant préparé, il est maintenant possible de planter cette graine d’abondance et de la voir germer.

Nourrir l’abondance chaque jour

La mentalité d’abondance se cultive à chaque inspiration et à chaque expiration.

Je vous propose 3 actions concrètes à mettre en place pour arroser votre graine d’abondance et la nourrir au quotidien.

Nourrir nos pensées positives

De la même manière dont nous nourrissons nos enfants, nous devons nourrir nos pensées positives. En cultivant des pensées optimistes et en éliminant les doutes et les peurs, nous créons un espace fertile pour l’abondance.

Pratiquer la gratitude quotidienne

La gratitude ouvre la porte à l’abondance. En prenant quelques minutes chaque jour pour reconnaître et apprécier les petites et grandes bénédictions de la vie, nous entretenons un environnement de bienveillance envers soi et envers les autres. Nous créons un état d’esprit propice à l’abondance.

Transformer les défis en opportunités

Posez un regard dénué de toute croyance limitante sur les situations de vie que vous appelez « défis ». Je vous invite à les contempler comme des occasions d’apprendre quelque chose de nouveau. Appliquez cette philosophie à votre propre vie, en transformant les obstacles en opportunités d’expansion personnelle et d’abondance. J’aime cette citation inspirante de Thomas Jefferson (3e Président des Etats-Unis) : « Si vous voulez quelque chose que vous n’avez jamais eu, vous devez faire quelque chose que vous n’avez jamais fait ».

Redécouvrir et libérer ses énergies

Pour harmoniser ses énergies intérieures et attirer à soi la prospérité, je vous propose deux pratiques très puissantes.

Pratiquer la méditation et la visualisation

La méditation, la visualisation, et la pratique spirituelle sont des outils très puissants pour libérer des énergies positives. En se connectant à notre moi intérieur et en renforçant notre lien spirituel, nous alignons nos énergies avec l’abondance que nous désirons attirer.

J’ai déjà évoqué les bienfaits de la méditation dans mon article qui y est dédié, mais je n’en développerai ici qu’un seul : « Apprendre à accepter certaines personnes ou situations que l’on ne peut pas modifier ». Cela s’inscrit tout-à-fait dans la mentalité d’abondance !

Les sportifs de haut niveau s’inspirent de cet état modifié de conscience que leur procure la méditation pour visualiser leurs performances physiques le jour J, leur parcours, puis la réussite, le succès, la victoire et leur ressenti à ce moment-là. Cela augmente fortement la vitalité de leur champ énergétique. Il est également possible de pratiquer la visualisation de manière « physique », c’est-à-dire en créant un tableau de visualisation.

Mais comment cela marche-t-il, au juste ?

En réalité, notre cerveau de fait pas la différence entre ce qui est réel et ce qui est visualisé. Lorsque vous vous trouvez dans la situation que vous avez visualisée, votre cerveau va « se souvenir » que vous avez déjà réussi sur ce chemin. Votre corps, vos énergies et toutes les énergies environnantes vont se mettre dans un état permettant l’accomplissement de ce que vous avez visualisé. C’est la raison pour laquelle l’on entend couramment la phrase suivante : « l’énergie suit l’attention ».  

Intégrer une dimension spirituelle dans votre vie peut donc être un catalyseur puissant pour attirer l’abondance, que ce soit par la méditation, la visualisation, la prière, ou toute autre pratique spirituelle.

Exprimer sa créativité

La créativité est une force motrice de l’abondance. Trouvez des moyens d’exprimer votre créativité, que ce soit à travers l’art, l’écriture, ou d’autres formes d’expression pour libérer vos énergies puissantes.

Les cristaux comme amplificateur d’abondance

Certains cristaux sont réputés pour amplifier les énergies d’abondance. La citrine, par exemple, est probablement LA pierre n°1 associée à la prospérité et à la réussite. Elle conviendra à beaucoup de personnes recherchant ces effets. A titre informatif, la pyrite ou d’autres pierres peuvent aussi être utilisées pour attirer des énergies positives, mais gardez à l’esprit que :

  • Chaque pierre ayant plusieurs propriétés ; et que
  • Chaque personne étant unique, il convient de trouver la ou les pierres qui vous conviennent.

Les effets d’une pierre peuvent différer d’une personne à l’autre.

Je vous conseille de méditer avec vos pierres, en y plaçant une intention particulière (votre souhait d’abondance). Tenez votre pierre dans la main afin de lui transmettre votre énergie et qu’elle vous restitue la sienne. Visualisez les énergies positives affluer vers vous et ressente pleinement toutes les composantes de votre futur succès.

Conclusion

En embrassant l’ensemble de ces principes, vous apprenez à développer une mentalité d’abondance que vous cultivez chaque jour. Vous libérez ainsi votre abondance intérieure et ouvrez la voie à une vie plus riche et plus épanouissante.

Défi Zen – Semaine 5

En cette cinquième semaine de mon Défi Zen – 52 semaines de parentalité positive, je me suis penchée sur la réalisation de mon tableau de visualisation et je souhaite le partager avec vous !

Au centre se trouve une photo de moi avec les qualificatifs de la « version améliorée de moi-même » : une femme rayonnante, souveraine en son royaume

De l’octogone central rayonnent les différentes branches d’abondance et mes autres aspirations.

Mon conseil bonus : rédigez des affirmations précises pour que le serveur de l’Univers vous l’apporte sur un plateau ! 😉  

Une vidéo top pour créer votre propre tableau !

Qu’avez-vous pensé de cet article ? Vous a-t-il aidé ? Vos retours me sont toujours très précieux pour améliorer mes contenus, donc n’hésitez pas à me mettre un mot doux ci-dessous 😉

Si vous avez aimé cet article ou si vous pensez qu'il pourra aider quelqu'un, vous êtes libre de le partager :)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Origami Mama

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

OfferT

Vous êtes libre de télécharger gratuitement l'e-book

"5 astuces pour une Maison Propre et Rangée 

en Toutes Circonstances"

SANS y passer des heures au carré

Retrouvez du temps pour ce qui compte 💖