pourquoi l'allaitement long devrait ĂȘtre la norme et non l'exception allaitement prolongĂ© allaiter bambin enfant jugement acceptation sociale allaitement et reprise du travail tirer son lait au travail sevrage naturel sevrage prĂ©coce
Allaitement

Pourquoi l’Allaitement Long devrait ĂȘtre la Norme et non l’Exception

Dans le monde de la maternitĂ©, chaque dĂ©cision prise peut sembler ĂȘtre sous les projecteurs, et peu de sujets sont aussi polarisĂ©s que le choix entre l’allaitement long et le sevrage prĂ©coce.

Sur Origami Mama, je prĂŽne souvent l’Ă©quilibre et le respect des choix personnels, mais aujourd’hui, permettez-moi de dĂ©fendre une perspective un peu controversĂ©e : pourquoi l’allaitement long devrait ĂȘtre envisagĂ© non pas comme un choix alternatif, mais comme une norme bĂ©nĂ©fique tant pour la mĂšre que pour l’enfant.

I. Les Avantages de l’Allaitement Long sous les Feux du Jugement

Le dĂ©bat que nous abordons aujourd’hui touche une corde sensible de la maternitĂ© : le choix entre allaiter longtemps ou opter pour un sevrage prĂ©coce.

Dans notre quĂȘte pour embrasser pleinement notre fĂ©minitĂ© et notre rĂŽle de mĂšre, comment ces choix reflĂštent-ils nos valeurs, nos contraintes et nos aspirations ?

Allaitement long : des BĂ©nĂ©fices pour la SantĂ© de l’Enfant InĂ©galĂ©s


L’allaitement long, souvent dĂ©fini par une durĂ©e supĂ©rieure Ă  six mois, est plĂ©biscitĂ© pour ses nombreux bienfaits mĂ©dicalement reconnus.

Par exemple, il est scientifiquement prouvĂ© que l’allaitement long rĂ©duit des risques d’allergies et d’asthmechez l’enfant (Ă©tude de 2022).

Une Ă©tude de 2023 affirme mĂȘme que « L’allaitement doit ĂȘtre promu Ă  l’Ă©chelle mondiale en tant que prĂ©vention primaire Â» contre les infections aiguĂ«s des voies respiratoires ! C’est dire son efficacitĂ© et ses bĂ©nĂ©fices pour l’enfant !

Mais encore, il est associĂ© Ă  une meilleure rĂ©ponse immunitaire en comparaison aux bambins non allaitĂ©s ou sevrĂ©s, et surtout, l’allaitement long est associĂ© Ă  un meilleur dĂ©veloppement du cerveau de l’enfant. On parle trĂšs peu de ce dernier aspect, probablement pour des raisons marketing, mais il existe beaucoup d’études Ă  ce sujet, dont la derniĂšre prĂ©cise que le lait maternel crĂ©e plus de connexions neuronales et qu’il existe une corrĂ©lation linĂ©aire entre dĂ©veloppement du cerveau de l’enfant et durĂ©e d’allaitement (Breastfeeding duration and cognitive development at 2 and 3 years of age. Journal of Pediatrics, 10 janvier 2013).

On pourrait encore citer ici la rĂ©duction du risque d’obĂ©sitĂ©, de l’apparition du diabĂšte
 Ce qui ne se retrouve pas dans les panels d’enfants sevrĂ©s Ă  deux ou trois mois.

Les avantages sont tangibles et bien documentés.

Enfin, le lait maternel adapte sa composition aux besoins Ă©volutifs de l’enfant, Ă  son Ăąge, aux saisons, aux heures de la journĂ©e, aux repas de la mĂšre qui ont prĂ©cĂ©dĂ© la tĂ©tĂ©e
 Un phĂ©nomĂšne que les substituts, mĂȘme conçus pour des enfants plus grands, ne peuvent simplement pas Ă©galer.


 Et des Bénéfices pour la Santé de la MÚre Sans Pareil

Pour la mĂšre, allaiter plusieurs annĂ©es prĂ©vient l’apparition du cancer du sein et de l’ovaire (Gwin, 1999), rĂ©duit les risques de diabĂšte, protĂšge contre l’ostĂ©oporose
 Un vĂ©ritable cocktail bĂ©nĂ©fique au moins aussi important que de maintenir une activitĂ© physique rĂ©guliĂšre.  

Et selon les derniĂšres recherches (2022), l’allaitement long offre des bĂ©nĂ©fices sur un phĂ©nomĂšne que l’on rencontre de plus en plus frĂ©quemment ces derniĂšres annĂ©es : l’endomĂ©triose.

Cette recherche prĂ©sente un intĂ©rĂȘt considĂ©rable car non seulement, l’allaitement long est associĂ© Ă  une rĂ©duction du risque d’endomĂ©triose chez la mĂšre, mais aussi chez la fille allaitĂ©e.

A la lumiĂšre de ces diffĂ©rents dĂ©veloppements, il est raisonnable de penser que le corps humain a Ă©tĂ© conçu pour offrir une protection maximale tant pour l’enfant que pour la mĂšre au travers d’un allaitement long.

Plus encore, Ă©tant donnĂ© que les effets sur la mĂšre ne se rĂ©vĂšlent pas ĂȘtre significatifs avec des durĂ©es d’allaitement courtes (moins de six mois), cela laisse supposer que la « norme » biologique serait justement, un allaitement long.  

Des Ă©tudes ont, par ailleurs, montrĂ© que dans la plupart des sociĂ©tĂ©s traditionnelles, l’allaitement long Ă©tait la norme, pour un sevrage naturel fluctuant entre 2,5 et 6 ans.

Mais une Acceptation Sociale Difficile

Cependant, choisir d’allaiter son enfant au-delĂ  de la « norme » sociale soulĂšve des critiques et des jugements.

Ceux qui critiquent l’allaitement long le font souvent sous le prĂ©texte de l’indĂ©pendance de l’enfant, mais l’attachement sĂ©curisĂ© en dĂ©but de vie est un fondement reconnu pour une meilleure autonomie future. Par ailleurs, comme le souligne l’étude que je cite dans cet article, l’allaitement long a en rĂ©alitĂ© des effets positifs sur la capacitĂ© de l’enfant Ă  crĂ©er du lien social.

Ces commentaires sur la dĂ©pendance de l’enfant Ă  sa mĂšre ou les regards dĂ©sapprobateurs en public (quand ce ne sont pas des actes de violence) peuvent ĂȘtre des Ă©preuves pour les mamans qui font ce choix. Comment dĂ©fendre son choix d’allaitement long sans se sentir marginalisĂ©e ?

II. L’Allaitement Long VS Sevrage PrĂ©coce : DĂ©faire les Mythes

Allaiter Longtemps : Combattre les Stéréotypes Sociaux

L’une des principales raisons pour lesquelles l’allaitement long n’est pas la norme dans les sociĂ©tĂ©s occidentales relĂšve de la perception sociale.

Les mĂšres qui choisissent d’allaiter au-delĂ  de la premiĂšre annĂ©e sont souvent jugĂ©es ou mal comprises.

A compter du sixiĂšme mois jusqu’au sevrage de l’enfant, les mĂšres citent le plus frĂ©quemment les « Jugement, regard, et remarques dĂ©sobligeantes Â» comme le premier frein Ă  la poursuite de leur allaitement, mais aussi les remarques de mĂ©decins de type « vous entretenez une relation trop fusionnelle avec votre enfant ».

Pourtant, si nous remettons en question ces stĂ©rĂ©otypes et soutenons ouvertement l’allaitement long, nous pouvons changer la norme sociale et encourager plus de femmes Ă  choisir cette voie.

Allaitement Long et Retour au Travail : l’Urgence de Trouver des Solutions

Le deuxiĂšme facteur citĂ© comme un frein Ă  l’allaitement long est la difficultĂ© de concilier allaitement et reprise du travail.

Dans les locaux anciens, il y a souvent peu de bureaux fermĂ©s inoccupĂ©s et ils sont transformĂ©s en open space ou salles de rĂ©union. L’infirmerie se trouve souvent Ă  une distance ne permettant pas facilement de tirer son lait. En effet, mĂȘme si elle se situe Ă  5 min Ă  pied, en comptant le temps d’aller-retour, les temps d’habillage et dĂ©shabillage, le temps de tirage et le temps de nettoyage, nous arrivons facilement Ă  une durĂ©e dĂ©raisonnable pour s’absenter de son bureau


D’autant plus que lĂ©galement, en France une femme ne peut tirer son lait au travail que pendant deux pĂ©riodes de 30 min par jour jusqu’aux 12 mois de l’enfant, et plusieurs mĂ©tiers sont peu compatibles avec le fait de prendre des pauses de ce type (travail Ă  l’usine, etc).

Dans les nouveaux bĂątiments tertiaires, le choix des employeurs se porte sur des open space avec « bureaux tournants Â» (personne n’a de bureau attitrĂ©) ou encore sur des espaces entiĂšrement vitrĂ©s.

Une femme qui allaite voit bien que ce type d’infrastructures est totalement incompatible avec son dĂ©sir de tirer son lait, et les pĂ©ripĂ©ties pour trouver un endroit calme et propre en dĂ©couragent plus d’une (oui, tirer son lait dans les toilettes n’est franchement pas terrible !). Personnellement, j’ai parfois dĂ» sortir du bĂątiment pour tirer mon lait dans ma voiture, sur le parking
 VidĂ©osurveillé ! Et ce, pour ne pas tirer aux toilettes.

Incroyable, car l’allaitement se pratique depuis la nuit des temps (SCOOP !) ! Il semblerait que les employeurs l’aient oubliĂ©, ou alors, ils voudraient sciemment dĂ©favoriser les femmes ? đŸ€” Cela donne vraiment Ă  rĂ©flĂ©chir.

Cependant, avec des politiques de soutien adaptĂ©es et des facilitĂ©s sur le lieu de travail, ce dĂ©fi peut ĂȘtre relevĂ©. Le problĂšme n’est pas l’allaitement en lui-mĂȘme, mais plutĂŽt les structures sociales et professionnelles rigides qui doivent Ă©voluer.

De plus, un allaitement qui s’installe dans la durĂ©e requiert de moins en moins de tirages au travail, et les tĂ©tĂ©es du matin et du soir deviennent les principaux moments lactĂ©s de la journĂ©e. Dans ces conditions, autant accompagner les femmes pour leur bien-ĂȘtre sur leur lieu de travail jusqu’au sevrage naturel !

Le Sevrage PrĂ©coce comme Solution de Facilité  Ou Non

Le sevrage prĂ©coce est la pratique la plus rĂ©pandue en France. Souvent pratiquĂ© autour de deux ou trois mois, il est parfois un choix imposĂ© comme nous l’avons vu prĂ©cĂ©demment (reprise du travail, acceptation sociale, raisons mĂ©dicales
).

Toutefois, il se peut aussi trÚs bien que le sevrage précoce soit délibéré pour des raisons personnelles. Ce choix peut symboliser un retour à soi, une réappropriation de son corps, et une répartition plus équilibrée des responsabilités parentales.

Quelle femme allaitant longtemps n’a pas Ă©mis le dĂ©sir de retrouver sa lingerie, ses habitudes « d’avant Â» ?

NĂ©anmoins, ce choix n’est, lĂ  non plus, pas exempt de jugements. Souvent perçu comme un « manque d’attachement » ou une « facilité » pour la mĂšre, dĂ©cider de sevrer son enfant avant le sevrage naturel comporte aussi son lot de contraintes.

Comment les mamans peuvent-elles se réapproprier ce choix sans se sentir coupables ou jugées ?

III. Un Choix EclairĂ© plutĂŽt qu’un Choix par DĂ©faut

Vous l’avez compris, avec ce billet, il n’est pas question de stigmatiser l’un ou l’autre des choix et de tomber dans un dĂ©bat polarisant avec d’un cĂŽtĂ©, les dĂ©fenseurs du « c’est naturel, c’est mieux ». De l’autre, les adeptes de la modernitĂ© qui prĂŽnent l’indĂ©pendance et le pragmatisme. Non, l’essence d’Origami Mama rĂ©side dans la bienveillance et le respect de chacun !

Il s’agit ici de remettre en question la sociĂ©tĂ© qui ne soutient pas suffisamment celles dĂ©sirant allaiter plus longtemps.

Chaque mĂšre devrait avoir la libertĂ© de choisir, mais ce choix devrait ĂȘtre Ă©clairĂ© par des informations complĂštes sur les avantages de l’allaitement long et non par des pressions sociales ou professionnelles. Également, l’ensemble des adaptations du style de vie devraient ĂȘtre prises en considĂ©ration (infrastructures
) pour un choix Ă©clairĂ©.

Conclusion : Repenser notre Approche de l’Allaitement – Un Choix Personnel, un Respect Mutuel

En dĂ©fendant l’allaitement long comme norme, nous ne cherchons pas Ă  juger, mais plutĂŽt Ă  ouvrir un dialogue sur comment mieux soutenir toutes les mĂšres dans leurs choix d’allaitement.

Ce plaidoyer invite à une réflexion plus profonde sur nos valeurs et nos structures sociales. Il espÚre stimuler un changement bien nécessaire, non seulement dans les perceptions mais aussi dans le soutien actif aux mÚres qui allaitent.

Dans notre sociĂ©tĂ© oĂč chaque dĂ©cision parentale est scrutĂ©e et jugĂ©e, il est essentiel de se rappeler que derriĂšre chaque choix de maternitĂ©, il y a une histoire, des valeurs et des contraintes qui lui sont propres. Que vous optiez pour un allaitement long ou un sevrage prĂ©coce, le plus important est de trouver ce qui fonctionne pour vous et votre enfant, dans le respect et l’amour.

ChĂšres mamans d’Origami Mama, embrassons nos choix avec conviction et soutenons-nous mutuellement dans nos voyages uniques de maternité !

Suite Ă  cet article, votre point de vue sur l’allaitement long a-t-il Ă©voluĂ© ? Quels seraient vos principaux freins Ă  allaiter longtemps ? Partagez votre expĂ©rience dans les commentaires !

Si vous avez aimĂ© cet article ou si vous pensez qu'il pourra aider quelqu'un, vous ĂȘtes libre de le partager :)

Commentaires

Ă 

Chez les HĂ©breux, les Grecs et les Romains une durĂ©e d’allaitement de 2 Ă  3 ans Ă©tait courante. Nos sociĂ©tĂ©s sont Ă©tranges. Dans les annĂ©es 50, il Ă©tait courant de voir une femme allaiter dans le bus ou dans des endroits publics, alors que c’Ă©tait une Ă©poque « assez pudique » oĂč les femmes ne dĂ©voilaient pas leur corps. A prĂ©sent, on a vu des femmes se faire insulter quand elle donne la tĂ©tĂ©e en public, alors que les plages, les magazines, les pubs sont remplies de seins nus. Allez y comprendre quelque chose. Merci pour ton article et pour tes bons conseils.



    Ă 

    Bonjour Jackie !

    Merci pour ce partage enrichissant ! 🙏

    Je suis totalement d’accord, on assiste aujourd’hui Ă  l’inverse : on voit plein de femmes dĂ©nudĂ©es dans les rues (juste en soutien-gorge ou brassiĂšre sous leur veste, elles ont oubliĂ© leur T-Shirt) et en string sur la plage, mais il faut se cacher sous des capes d’hĂŽpital pour allaiter. Le monde Ă  l’envers ! 🧐​

    Et comme tu le soulignes, dans les civilisations anciennes, cela Ă©tait la norme. Et je constate que ces sociĂ©tĂ©s laissaient une part importante Ă  la philosophie et prenaient le temps, beaucoup plus que ce que nous faisons aujourd’hui. Allaiter, c’est aussi se prendre du temps pour soi, et en donner aux autres, et c’est peut-ĂȘtre l’un des cadeaux les plus prĂ©cieux que nous puissions faire Ă  soi-mĂȘme et Ă  autrui. Les HĂ©breux, Grecs et Romains avaient dĂ©jĂ  inventĂ© le concept de « Slow Life » ! đŸ€­â€‹



Ă 

I like the valuable information you provide in your articles.
I’ll bookmark your blog and check again here regularly.
I am quite sure I will learn lots of new stuff right here!
Best of luck for the next!



Ă 

Merci pour cet article bienveillant. Il est vrai que l’allaitement long n’est pas encore naturel dans notre sociĂ©tĂ©. Pour ma part j’ai allaitĂ© mes deux fils jusqu’à l’ñge de 1an, en me heurtant Ă  une belle mĂšre hostile Ă  l’allaitement ! Le principal est de faire les choses comme on le sent, se fier Ă  son intuition et son bon sens. Comme tu le dis, Ă  chacun sa solution, l’essentiel est d’ĂȘtre en accord avec soi mĂȘme.



    Ă 

    Merci Annick pour ton partage d’expĂ©rience ! 🙏
    Tu soulĂšves un point trĂšs important : s’Ă©couter et se fier Ă  son intuition. Chaque maman sait intĂ©rieurement ce qu’il y a de mieux pour son enfant, et personne ne le connaĂźt aussi bien qu’elle !



Ă 

Super article dĂ©culpabilisant, merci! Effectivement, chaque maman a son histoire, ses propres besoins, son systĂšme de valeurs. La prioritĂ© est d’ĂȘtre en paix avec soi-mĂȘme et en connexion avec son enfant. Soyons plus bienveillantes les unes envers les autres. Pour ma part, j’ai naturellement arrĂȘtĂ© car ma fille n’en Ă©prouvait plus le besoin Ă  partir de 10 mois. Et ça tombait bien parce qu’elle commençait Ă  me mordiller avec ses petites dents lol



    Ă 

    Merci Elise pour ton partage ! 🙏
    Oui, les petites dents passent parfois difficilement et BĂ©bĂ© peut dĂ©cider de faire « la grĂšve de la tĂ©tĂ©e ». Mon premier engorgement a Ă©tĂ© Ă  9 mois, pendant une crise de poussĂ©e dentaire ! Pour les mamans et les bĂ©bĂ©s qui souhaitent continuer, sachez que c’est tout-Ă -fait possible, il faut prendre son mal en patience et dialoguer, dialoguer, dialoguer 🙂 Pas de secret, c’est la parentalitĂ© 😂



Ă 

Super article! Adepte du maternage proximal et de l’allaitement long, je te rejoins entiĂšrement sur le fait que chaque parcours de maternitĂ© est diffĂ©rent et unique, compte tenu de l’histoire et des valeurs de chacune. Merci pour ton appel Ă  se soutenir mutuellement, peu importe les choix que nous faisons.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Origami Mama

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accùs à l’ensemble des archives.

Continue reading

OfferT

Vous ĂȘtes libre de tĂ©lĂ©charger gratuitement l'e-book

"5 astuces pour une Maison Propre et RangĂ©e 

en Toutes Circonstances"

SANS y passer des heures au carré

Retrouvez du temps pour ce qui compte 💖